Voici un exemple emblématique de ce que la culture libre peut produire de mieux. Un exemple emblématique que ce qu'internet et les ressources partagées peuvent apporter. Un exemple emblématique que ce qu'il est désormais possible de faire dans le domaine éducatif avec les nouvelles technologies.

Il s'agit d'une vidéo anglophone distillant quelques précieux conseils pratiques pour obtenir de l'eau potable en cas d'urgence liée à des catastrophes naturelles. Le sujet est grave, l'information utile à tous. Quel meilleur choix alors que celui d'y apposer une licence qui en autorise sans contrainte sa libre circulation[1].

Et mon billet pourrait s'arrêter là.

Bonne projection...

Mon billet pourrait s'arrêter là mais penchons-nous également sur la génèse et l'édition de ce document.

Il s'agit d'un projet collectif universitaire[2] proposé par le professeur David Wiley à ses étudiants. Les consignes, simples et offrant une grande latitude, étaient les suivantes : que le travail réalisé nous apprenne quelques chose, que le travail réalisé soit "cool" (en anglais dans le texte) et (surtout) que le travail réalisé fut impossible à produire sans utilisation massive de ressources libres à disposition sur internet.

Quatre étudiants se sont donc lancés dans l'aventure de ce projet. Et cela a donc donné OpenWater, site présentant le résultat de leur travail avec bien entendu la vidéo (sous différents formats dont le format source pour les futurs éventuels remixs).

Le résultat est tout à fait remarquable, tout comme il est tout à fait remarquable que plus des trois-quarts du contenu de cette vidéo proviennent de ressources existantes sous licences Creative Commons pêchées sur des sites comme Internet Archive (vidéo), Flickr (photo) ou Magnatune (musique). Le dernier quart, contenant principalement les démonstrations visuelles et techniques de purification d'eau, est le seul original puisque réalisé à l'occasion par l'équipe du projet.

Assurément un document à diffuser et à montrer aux professeurs, aux élèves et à tous ceux qui, souvent influencés par la pression médiatique des lobbyistes du copyright, n'appréhendent pas forcément tout le potentiel actuel d'internet.

Je sais pas vous mais moi ça me rend bien enthousiaste tout ça ;-)

PS1 : On trouve deux autres productions d'élèves au défi du professeur Wiley : un site de découverte et d'information sur l'usage des blogs et des wikis en éducation et un site d'aide à l'entretien d'embauche.

PS2 : Et si on se lançait dans le premier remix de la vidéo en en proposant le sous-titrage en français ?

Notes

[1] En l'occurrence il s'agit de la Creative Commons BY-NC-SA.

[2] En l'occurrence il s'agit de l'Instructional Technology at Utah State University.