(c) Michael Poliza - Cold Roads of Home - small

En furetant sur Flickr je suis tombé sur une photographie absolument charmante.

Elle est sous copyright classique (alors je ne me suis permis d'en reproduire qu'une miniature et un détail). Pour la voir dans son intégralité sous différentes tailles, rendez-vous sur la page dédiée du compte Flickr de son auteur Michael Poliza.

(c) Michael Poliza - Cold Roads of Home - detail

Petite traduction du commentaire de l'auteur laissé sous son image :

C'est par une journée grise et sombre de l'Antarctique, plutôt nuageuse, parfois neigeuse, que nous avons accosté sur île Denco. Le reste de l'équipe se dirigeait vers une colonie de pingouins plus loin vers l'est, mais j'ai aperçu cette autoroute à pingouins, au loin et je me suis rapproché un peu pour prendre une meilleure photo.

Les pingouins font le trajet de l'eau à leur nid, où ils rapportent la nourriture, en haut de la colline, où les prix de l'immobilier sont un peu plus abordables, et avec le temps, ils ont crée ces "autoroutes". Ils ne sont à l'évidence pas très fixés sur laquelle de ces route prendre très précisément, puisqu'avec le temps, tout un réseau de ces profonds chemins a été crée. Ceci se passait à la fin de la saison et donc les chemins ainsi crées étaient assez profonds.

En réalité, Ces petits bonshommes ne se tenaient pas par la main, mais celui qui se trouve sur la droite a fait une pause quand l'autre l'a dépassé sur la gauche, ce à quoi il a réagi en jetant un coup d'oeil pour voir qui osait le dépasser.

La couleur des chemins est probablement un mélange de sable et de rocher et d'autres poussières (saletés) que les pingouins ont semé avec le temps. Comme le sol était gelé à l'époque, les pingouins ont surment récolté la saleté dans des coins sablonneux. La couleur de la neige et de la glace est quelque peu verte et jaunâtre, et due probablement à l'urine et/ou autres apports.

Le manchot papou atteint la taille de 75 cm, je pense donc que ces monticules qu'ils ont crées font à peu près 90 cm de haut.

On peut également la retrouver proposée en fond d'écran sur le site du National Geographic sous le joli titre Cold Roads of Home.

Si ce genre d'images vous intéresse, jetez un oeil sur les autres photographies de Michael Poliza (ou parcourez The Photo of the Day du National Geographic) vous risquez de passer un très agréable moment.

Substituant l'ironie à la poésie, ce sera donc mon billet du premier avril ;-)

Si tous les pingouins du monde voulaient se donner la main...