Il fallait être particulièremenr rétif aux nouvelles technologies, genre mon père, pour ne pas avoir été au courant vendredi dernier de la sortie simultanée de l'iPhone (hou, hou, hou) et de la version 3 de la licence GNU GPL (clap, clap, clap).

L'occasion de traduire[1] à la volée[2] le corps de l'intéressant communiqué de la FSF qui concatène judicieusement les deux événements[3].

iPhone - DRM - DefectiveByDesign.org

L'iPhone enferme les utilisateurs, la GPLv3 les libère.

iPhone restricts users, GPLv3 frees them

BOSTON, Massachusetts, USA-Jeudi 28 Juin 2007

Vendredi, 29 juin, tout le monde aux Etats-Unis n'attendra pas dans les files d'attente pour acheter un iPhone à 500$. En fait, des centaines de milliers d'aficionados du numérique autour du globe ne seront pas du tout dans les files, car le 29 juin marque la sortie de la version 3 de la GNU General Public License (GPL). La version 2 de la GPL gouverne la plus grande part des logiciels libres qui est en train de remodeler radicalement l'industrie et de menacer le modèle technologique propriétaire représenté par l'iPhone.

L'auteur de la GPL est le Professeur Richard M. Stallman, président et fondateur de la Fondation pour le Logiciel Libre (Free Software Foundation ou FSF), et créateur du projet GNU. Avec sa première révision de la licence en seize ans, la version 3 de la GPL s'attaque aux plus récentes tentatives pour ôter la liberté du logiciel libre - et notablement, la version 3 attaque la "Tivoization" - et ceci pourrait être un problème pour Apple et son iPhone.

Maintenant, de la Chine à l'Inde, du Venezuela au Brésil, des Tivos aux téléphones cellulaires : le logiciel libre est partout, et il est en train de bâtir lentement un mouvement mondial d'utilisateurs demandant à avoir le contrôle sur leurs ordinateurs et les équipements électroniques qu'ils possèdent.

Tivoization et l'iPhone ?

La "Tivoization" est un terme forgé par la FSF pour décrire des équipements qui sont construits avec du logiciel libre, mais qui utilisent des mesures techniques qui empêchent l'utilisateur de faire des modifications au logiciel - une liberté fondamentale des utilisateurs du logiciel libre - et une attaque sur le logiciel libre que la GPLv3 pourra arrêter.

L'iPhone laisse les gens perplexes : contient-il du logiciel sous licence GPL ? Quel impact la GPLv3 aura sur les perspectives à long terme pour des équipements comme l'iPhone qui sont construits pour frustrer leurs propriétaires ?

Peter Brown, directeur exécutif de la FSF a dit, "Demain, Steve Jobs et Apple sortent un produit criblé de logiciel propriétaire et de restrictions numériques : criblé / invalide, parce qu'un équipement qui n'est pas sous le contrôle de son propriétaire, fonctionne contre les intérêts de son propriétaire. Nous savons qu' Apple a bâti son système d'exploitation, OS X, et son navigateur internet Safari, en utilisant des travaux couverts par la GPL - il serait intéressant de voir dans quelle mesure l'iPhone utilise du logiciel sous GPL.

La version 3 de la GNU GPL sera publiée à 12:00 pm (EDT) - six heures avant la sortie de l'iPhone - mettant un terme à dix-huit mois de discussions et de commentaires publics, en révision de la plus populaire des licences du logiciel libre.

Notes

[1] Pour la traduction Framalang (alias ici Vincent et Daria) a encore frappé.

[2] Traduction non officielle.

[3] L'illustration est issue du site DefectiveByDesign.org.