Avec un peu de retard cette semaine, voici le traditionnel billet Geektionnerd, qui revient cette fois sur le « virus » d’un nouveau genre ayant frappé le site web Twitter.com la semaine dernière.

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Cette faille de sécurité se matérialisait par un « tweet », donc un message textuel de 140 caractères maximum, perdu dans le flot des autres messages du genre sur le site Twitter.com, et ne comportant dans sa partie visible que des cases noires à la place des lettres. Bien loin d’êtres inquiétantes, ces cases noires attisaient la curiosité des lecteurs, car de nombreux tweets artistiques profitent en effet des possibilités offertes par Unicode pour afficher des dessins, des partitions de musique ou encore cacher des messages… Seulement là, au survol des cases noires par la souris, un code JavaScript en partie embarqué dans le tweet s’exécutait, postant le tweet malicieux sur votre compte à votre place, et exposant ainsi vos amis. Le « virus » s’est alors répandu très vite, et jusque sur le compte Twitter de Framasoft…

Moralité, en tant que défenseur du logiciel libre, Framasoft vous recommande de suivre son compte Identi.ca plutôt que son compte Twitter :-)

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)