L.L. de Mars - Licence Art Libre

« Des paris ambitieux pour soutenir le logiciel libre, remportés grâce à vous », voilà en somme ce qui pourrait définir l’action de Framasoft depuis sa création, il y a presque dix ans.

De la création d’un annuaire en mode collaboratif au traducthon des RMLL qui a vu cet été Framalang traduire un nouveau Framabook en 5 jours, Framasoft s’est souvent lancé sur de longues routes, tant que la voie était libre pour tous.

L’année dernière, pour assurer la survie de l’association, Framasoft a consacré une certaine énergie à réaliser un appel aux dons. En dépassant l’objectif fixé des 30 000 euros, cette campagne a permis à Framasoft d’envisager l’avenir plus sereinement, et même de recruter un nouveau permanent quand l’occasion s’est présentée, pour épauler PYG dans ses tâches d’administration, lui permettre de prendre ses premières vacances depuis son arrivée à Framasoft, mais aussi développer de nouveaux projets.

Cette année, déjà plus de 20 000 euros de dons sont venus soutenir notre action et nous encourager dans cette voie. Toutefois, si cela aurait peut-être pu suffire par rapport à l’année dernière, grâce entre autre à la création de la boutique EnVenteLibre (diffusant des Framakeys, des Framabooks, des Framashirts, et des CD d’Ubuntu !), et à la réalisation de nouveaux Framabooks, notre budget cette année ne se trouve plus équilibré.

Pour nous sortir de ce mauvais pas, nous avons réfléchi à une nouvelle campagne, un peu plus originale et nommée “1000 10 1”. L’originalité tient au fait que son objectif n’est pas de réunir une certaine somme d’argent, mais un certain nombre de donateurs. L’objectif est en effet de réunir 1000 personnes, qui donneraient chacune 10 euros par mois, pendant au moins 1 an. Rappelons tout de suite que Framasoft étant une association reconnue d’intérêt général ces dons sont déductibles de l’impôt sur le revenu, et qu’ainsi l’opération ne devrait pas représenter plus de 40 € à terme pour le généreux donateur, et qu’il est bien sûr possible de donner moins – ou plus ! – sur la nouvelle version de notre site de soutien.

De plus, parce que vos dons sont précieux, Framasoft a négocié bec et ongles avec une nouvelle banque et obtenu de s’affranchir de Paypal pour tous les dons qui seront collectés à partir d’aujourd’hui.

Ensuite, et un peu en réponse à ce billet, nous avons également déployé sur le nouveau site de soutien des boutons Yooook et Flattr, pour encourager le développement de cette économie de la contribution que nous appelons de nos vœux.

Et enfin, Framasoft s’engage, dès l’objectif de la campagne “1000 10 1” atteint, à retirer définitivement la célèbre et controversée pub Google des pages de l’annuaire !

L.L. de Mars - Licence Art Libre

Nous comptons donc sur vous pour que cette mauvaise passe ne devienne pas une impasse, et que Framasoft continue encore longtemps sa route vers :

  • des FramaDVD : École, Collège/Lycée, Université, TPE/PME, Wikipedia ;
  • des Framakeys : École, Wikipedia, Économie sociale et solidaire (spéciale associations) ;
  • des Framabooks : « Le C en 20h », « Producing OpenSource Software », « Subversion », « Imagine there’s no Copyright »…
  • la Framanews : entre tootella.org et rezo.net ;
  • Framacces : un serveur OpenID hébergé par Framasoft, accompagnant la mise en place d’une porte OpenID sur tous les sites du réseau ;
  • Framasoft 2.0 : la fameuse refonte de l’annuaire en Drupal ;
  • plus d’associations et de produits libres dans EnVenteLibre ;
  • des Framakits de promotion du libre par Framasoft ;
  • le projet Framaphonie visant à soutenir le développement du Libre en Afrique (entre autres);
  • et quelques autres projets logiciels dont nous vous reparlerons bientôt.

L’équipe Framasoft. [1]

Notes

[1] Crédit photo : L.L. de Mars (Licence Art Libre)