Un professeur d’Université qui n’hésite pas à glisser son travail pour Wikipédia dans le dossier de candidature à sa titularisation, voilà un fait assez rare pour être signalé.

Cela signifie non seulement qu’il est gros contributeur de l’encyclopédie libre mais qu’il doit également faire comprendre sa démarche auprès de ses collègues composant le comité de recrutement.

Il a même poussé l’audace jusqu’à inclure quelques articles dans le champ Recherche de son dossier, champ le plus important puisqu’il contient les publications du candidat. Il s’agissait en l’occurrence d’articles ayant obtenu le label Article de qualité, ce qui nécessite une validation de la part des autres contributeurs de Wikipédia, une validation par les pairs en quelque sorte.

Les temps changent et il se pourrait bien que cette initiative pionnière se banalise à l’avenir. Tel est du moins notre souhait.

Un article qui vient faire écho à notre dossier Wikipédia et éducation : un exemple de réconciliation relatant un projet qui mériterait lui aussi de faire jurisprudence dans le milieu académique.

Un professeur nommé titulaire en partie grâce à son travail pour Wikipédia

Tenure awarded based in part on Wikipedia contributions

LiAnna Davis - 6 avril 2011 - Wikimedia Community Blog
(Traduction Framalang : Don Rico)

Le palmarès Wikipédia de Michel Aaij est impressionnant : plus de soixante mille modifications, quelques « Bons articles », une « Liste de qualité », et presque cent cinquante « Le saviez-vous ? » publiés. Mais la distinction dont il est le plus fier, c’est sa titularisation à l’université.

Pour les universitaires d’Amérique du Nord, la titularisation représente l’un des points culminants d’une carrière. Pendant des années, les maîtres de conférence construisent un dossier où ils démontrent leur expérience de l’enseignement, leur qualité de chercheur et leur apport à leur discipline.

Une des clés de la titularisation de Michel à été son implication dans Wikipédia.

Michel collabore à l’encyclopédie en ligne depuis des années, surtout en contribuant à des biographies de personnalités vivantes, à des articles académiques ou ayant trait aux Pays-Bas (pays dont il est originaire). Il consacre aussi énormément de temps au travail de relecture et de correction, à la résolution de conflits et à l’accueil de nouveaux rédacteurs. Par ailleurs, en tant que Campus Ambassador (NdT: Ambassadeur Wikipédia dans son université), et dans le cadre de la Public Policy Initiative (Initiative pour la Politique publique), il aide les étudiants à devenir contributeurs. En tant que chercheur, Michel a d’abord publié des articles pointus dans des revues universitaires et s’est lancé dans l’écriture d’un livre, le tout en enseignant dans la section lettres et philosophie à l’université Auburn-Montgomery, en Alabama.

Il y a un peu plus d’un an, Michel a commencé à parler de sa participation à Wikipédia avec ses collègues.

« Au début, ils se sont montrés sceptiques », reconnaît-il. Mais il a réussi à disperser leurs doutes en expliquant le système de validation par les pairs ainsi que le procédé de sélection des bons articles et des articles de qualité. Il a aussi contribué à des articles particulièrement utiles à l’université d’Auburn-Montgomery, notamment l’article sur la faculté et la biographie d’un de ses collègues, qui l’en a chaudement remercié.

« J’ai rédigé des articles dans de nombreux domaines, et bien des fois j’ai pu montrer à mes confrères ce que j’avais accompli dans leur spécialité », explique Michel. « Je me plais à penser que désormais, la plupart d’entre eux a une opinion favorable de Wikipédia. Il faut voir la vérité en face : concernant Guillaume de Dole, contenu qui a obtenu le label « Bon article », on ne trouve aucune base de données ni aucun article encyclopédique qui soit aussi complet que l’article de Wikipédia sur ce poème (ce qui en dit aussi long sur Wikipédia que sur les autres encyclopédies). »

Drmies -CC by-sa

Michel Aaij contribue aussi à Wikimédia Commons par ses photos, comme ce cliché de l’église baptiste de Montgomery, en Alabama. C’est sa fille que l’on voit sur les marches.

Michel a estimé que ses contributions à Wikipédia méritaient de figurer dans son dossier de titularisation. Selon lui, il était alors logique de les inclure dans la partie « Service ». Sur les trois rubriques du dossier, cette partie est celle qui a le moins d’importance, mais elle permet aux professeurs d’expliquer en quoi leurs travaux ont contribué à un champ de recherche particulier. Michel a donc rédigé quelques pages présentant le fonctionnement de Wikipédia, ses contributions, et en quoi sa participation à des articles précis a bénéficié à l’étude de la littérature médiévale.

Mais quelques semaines avant la date de remise de son dossier, deux de ses collègues (le poète dont il avait rédigé la biographie et un spécialiste du XVIIIe siècle) lui ont suggéré, après l’avoir entendu évoquer à plusieurs reprises le processus de validation par des pairs en vigueur pour les Articles de qualité, qu’il devrait aussi en parler dans la section « Recherche » du dossier. En effet, dans de nombreuses universités, l’obtention de la titularisation repose en grande partie sur cette section – c’est d’ailleurs de là que vient l’expression « publie ou péris » (NdT : Publish or perish). Les candidats doivent prouver qu’ils ont publié dans des ouvrages soumis à une évaluation par les pairs.

Dans la rubrique Recherche, Michel a alors ajouté ses articles distingués par le label « Contenu de qualité », deux autres en cours d’évaluation, ainsi que ses articles qui avaient paru dans la rubrique « Le saviez-vous ? » de la page d’accueil, sur des sujets de littérature ou d’histoire médiévale, ou encore sur sa ville de Montgomery, en Alabama.

« Ça m’a demandé un peu de travail d’arrangement et d’organisation, mais ça m’a permis d’inclure une section fournie sur mes contributions à Wikipédia dans la partie recherche de mon dossier, en partant du principe que les « Le saviez-vous ? », les « Bons articles » et les « Articles de qualité » sont tous soumis à une évaluation par les pairs,» explique Michel. « Pour qu’on puisse me juger sur pièce, j’ai ajouté mes articles dans les sections Recherche et Service. Enfin, j’ai suggéré (sur les conseils de trois collègues) que les articles de Wikipédia ne valent pas moins, par exemple, que ceux publiés dans les bases de donnés GALE (NdT : bases de données pour les bibliothèques) – il convient de préciser que nous venions d’attribuer une chaire en partie en appuyant notre décision sur ce genre d’articles bibliographiques. »

Les collègues titulaires de Michel l’ont approuvé à l’unanimité, et le comité universitaire lui a accordé sa titularisation au mois de mars. Pour la première fois peut-être, un professeur était titularisé en partie grâce à ses contributions à Wikipédia.

Michel estime que son CV universitaire était assez solide pour lui valoir la titularisation sans l’apport de ses contributions à Wikipédia, mais il se félicite de les avoir incluses. Si de plus en plus de professeurs candidats à la titularisation suivent l’exemple de Michel, les comités vont devoir ajuster leurs critères d’évaluation pour donner un poids plus juste aux contributions à Wikipédia.

À présent, Michel songe déjà à l’étape suivante : assumer des fonctions d’homme d’entretien, en devenant administrateur Wikipédia.

Un professeur titulaire désireux de nettoyer les plaisanteries et les âneries publiées sur Wikipédia ? Si seulement ils pouvaient être plus nombreux !