Tout au long de cette semaine Framaccueil, nous vous avons présenté une partie des coulisses de notre nouvelle page d’accueil. Cette semaine a été l’occasion pour nous de mieux communiquer sur l’ensemble des services proposés, grâce à vos dons, à vos apports, à notre travail commun.

Tous ces projets sont bien jolis, mais le projet initial, c’est tout de même un annuaire… L’annuaire Framasoft, avec ses dix années au compteur, a mérité une belle retraite… En effet, il se prépare depuis quelque temps déjà un nouveau projet qui, espérons-le, rendra autant de services durant autant de temps… Nom de code : FramaLibre. C’est à Nicolas (aka lamessen) que l’on va essayer de tirer les vers du nez…

— Pouhiou

Framablog : Tu fais partie des plus récentes recrues de Framasoft… Alors, même pas peur d’être de ceux et celles qui s’attellent au projet-phare ?

Nicolas : Une fois surmonté l’horrible bizutage à l’arrivée chez Framasoft, plus rien ne peut faire peur ! Ceux qui ont déjà entendu les grognements traumatisants de Goofy le savent bien. Du coup, c’est un réel plaisir de pouvoir mettre les mains sous le capot, apporter un peu de sang frais et mettre son grain de sel dans un projet qui est véritablement prometteur. Pourvoir participer à ce projet à peine arrivé, c’est vraiment motivant.

Pourquoi passer de Frama « Soft » à Frama « Libre » ? Une lubie ou un changement fondamental ?

Il était nécessaire de donner à l’annuaire son propre nom, pour faciliter la lisibilité pour les visiteurs. Mais c’est plus qu’une simple question d’ergonomie. L’annuaire Frama « soft » était un annuaire regroupant des logiciels libre. FramaLibre a pour vocation d’offrir une expérience beaucoup plus riche. Il contiendra bien entendu toujours les logiciels libres, mais il ne se limitera plus à ça. Il proposera de nombreuses autres choses, toutes en rapport avec la culture libre au sens large, bien sûr ! Il n’y avait pas de meilleure façon de marquer cette ouverture au monde libre en général qu’en lui offrant un nouveau nom, symbole de cette renaissance.

L’oreillette me souffle qu’en ce moment, vous créez des catégories… Alors, c’est facile de classer ce qui est libre ?

Cette oreillette semble fichtrement bien renseignée ! Nous sommes effectivement en train de travailler sur les catégories qui seront proposées dans ce nouvel Annuaire. Et…ce n’est pas facile du tout (laissez moi sortir, au secours !). Sélectionner ce qui doit intégrer ce projet était assez facile. Mais le catégoriser pour rendre son utilisation la plus simple et agréable possible est beaucoup plus compliqué. D’ailleurs, ma poubelle est pleine d’essais qui n’ont pas été jugés suffisamment bon, et nous avons déjà consommé les aspirines de 3 pharmacies pour soulager les migraines provoquées par nos réflexions sur le sujet.

Dans la forme, quelle plateforme a été choisie pour travailler sur ce nouvel annuaire…? Pourquoi ?

Il sera propulsé par Drupal. C’est une plate-forme qui permet facilement l’ajout de contenu par les utilisateurs. C’est un point très important pour ce nouvel annuaire, qui doit être participatif , et facile à utiliser. Y contribuer doit être un plaisir et pas un parcours du combattant. De plus, cette plate-forme est déjà utilisée par Framasoft (notamment pour le site de Veni, Vidi, Libri.) Du coup, ça évite aussi de compliquer la tâche déjà ardue des administrateurs-systèmes et autres équipes qui doivent assurer le support technique et les maintenances. Et ce n’est pas rien, c’est quelque chose qu’il faut prendre en compte dès le lancement, pour assurer le meilleur service possible. Si on se débarrasse des difficultés techniques, autant pour la communauté que pour l’équipe technique, il ne reste plus que le contenu, et le plaisir de partager ensemble autour du libre.

Bon, et si on veut participer, on le peut à partir de quand ? Comment ?

Déjà dans les starting blocks ? C’est parfait, tous ceux qui voudront contribuer à cet annuaire 2.0 seront les bienvenus ! Nous devons d’abord finir de mettre en place la structure de FramaLibre, et faire une première série de tests. Ceux qui le voudront pourront alors participer à une phase bêta, de test de FramaLibre et surtout de remplissage du contenu. Plus ce projet sera participatif et complet plus il sera utile. Préparez-vous, révisez vos raccourcis clavier, on vous fera bientôt signe pour vous donner le top départ !