Carmen & CamilleUn bail que je n’ai mis les pieds dans une discothèque estivale. Mais si cela m’arrivait demain , je ne serais guère surpris d’y être accueilli par la chanson Shine 4U du groupe Carmen & Camille (MySpace, YouTube).

Cette chanson a en effet tout du classique tube de l’été : jolies filles (cf photo ci-contre !), rythme entraînant (avec passages plus lents pour reprendre son souffle), synthé à fond, voix sucrées et saturées… Vous l’écoutez deux fois, vous l’avez dans la tête. Pas plus original que les autres, pas le meilleur, pas le pire non plus.

Pourquoi vous en parle-je ? Parce que cette chanson inédite est l’objet d’un concours qui lui pour le coup est assez original.

Les participants sont en effet invités, par la maison de disques Indaba, à remixer le morceau à condition que le résultat soit placé, comme la chanson d’origine, sous la très libre licence Creative Commons By (qui vous permet non seulement de modifier et diffuser mais aussi de vendre). Pour ce faire et leur faciliter la tâche, on a mis a disposition les différentes pistes de la chanson (voix principales, secondaires, guitare, basse, batterie, synthé, piano…).

On trouve deja de nombreux remix sur le site dédié à l’opération (et des remix de qualité), corroborant ce que l’on sait depuis longtemps : pourvu que vous lui en laissiez la liberté, Internet adore se montrer créatif en partant non pas de zéro mais de l’existant.

Quant aux artistes, voici ce qu’en pensent Carmen puis Camille, énième témoignage d’une situation gagnant-gagnant :

Carmen : « We are so lucky these days that through modern technology we are able to easily work with other artists from around the world. The door is open for artists from different cultures and countries to work together on projects without ever meeting. This technology opens all sorts of doors, and for us personally, we are so excited to have the chance to work with these talented people. »

Camille : « I think what makes us most excited about the outcome of this campaign is getting to hear our song redone in many different ways. We can’t wait to hear what people can add to the track. And the new versions of the song may bring us new fans that it would have taken us a long time to reach, which is great. »

Conclusion : Trémoussons-nous bêtement mais aussi librement en boîte cet été !